Ce site n'est pas le site officiel de la Direction Générale des Finances Publiques

Quels sont les frais réels déductibles pour calculer ses impôts.

Comme évoqué dans notre page ‘Déclarer ses revenus‘, chaque contribuable salarié bénéficie d’une déduction sur le montant global de ses revenus qui sert de base au calcul de l’impôt. Il peut s’agir d’une déduction forfaitaire de 10 % ou d’une déduction des frais réels. Cette dernière va tout simplement permettre au contribuable qui estime avoir engagé un montant de frais supérieur à l’abattement de 10 % de déduire de l’assiette de calcul de l’impôt certaines dépenses liées à son activité professionnelle.

Quels sont les frais réels déductibles ?

Il existe deux types de frais réels qui peuvent être pris en compte par l’administration fiscale pour réduire votre revenu imposable, les frais de transport et les frais de repas. Bien entendu, il faut respecter certaines modalités de calcul et être à même de produire des justificatifs.

Les frais de repas.

Si vous n’avez pas la possibilité de prendre vos repas à votre domicile, vous pouvez déduire les frais supplémentaires occasionnés. Pour cela, l’Administration évalue chaque année un prix forfaitaire pour un repas pris à la maison (4,70 € en 2016). Que vous ayez ou pas un service de restauration collective sur votre lieu de travail, le montant à déduire de vos impôts est la différence entre le prix effectif de votre repas et le prix forfaitaire, il vous faut conserver tous les justificatifs.

Les frais de transport.

Il s’agit bien entendu des frais de trajet entre votre domicile et votre lieu de travail, ce qui comprend bien sûr l’essence et les péages. Jusqu’à une distance de 40 km, vous pouvez déduire l’intégralité des frais. Au-delà de 40 km, vous ne pouvez déduire que 40 km sauf si vous motivez votre demande par exemple parce qu’il est impossible de trouver un emploi dans votre branche près de chez vous, ou que votre conjoint travaille à proximité de votre domicile.

Le barème kilométrique 2017.

Vous avez deux options pour les frais de transport. Vous pouvez opter pour la déduction des dépenses réelles sur justificatif :dépréciation du véhicule, assurance, frais d’entretien, carburant, réparations, stationnement. Ou vous optez pour le barème kilométrique mis en place par l’administration fiscale qui prend en compte tous ces paramètres. Vous n’avez alors qu’à multiplier le kilométrage parcouru par un prix au kilomètre pour obtenir le montant de la déduction des frais kilométriques.

bannière