Ce site n'est pas le site officiel de la Direction Générale des Finances Publiques

Fiscalité : le prélèvement à la source prévu pour 2019

Mesure déjà préparée au cours du quinquennat de François Hollande, le prélèvement à la source des impôts sur le revenu devait être mis en place par Emmanuel Macron. Son premier ministre, Edouard Philippe, a bien affirmé que cette décision était toujours d’actualité. En revanche, il précise que son entrée en vigueur sera décalée : le dispositif va être appliqué uniquement à compter du 1er janvier 2019.

Finalement, inutile de contacter les impôts rapidement pour toute question relative à cette thématique : les particuliers risquent de devoir attendre quelques mois avant d’obtenir des réponses fixes sur un projet encore flou !

prélèvement à la source des impôts sur le revenu

Un changement qui n’intervient pas sur la déclaration d’impôt

Le principe même du prélèvement à la source n’implique pas d’impact sur la déclaration d’impôt. En effet, le but est plutôt de modifier les conditions de paiement de l’impôt sur le revenu. Jusqu’ici, chaque année, le contribuable réglait ses taxes compte-tenu des ressources de l’année précédente.

Avec ce nouveau dispositif, il ne sera plus question pour l’administration fiscale de réclamer de l’argent au terme de l’année de référence : les impôts seront directement prélevés au moment du versement du salaire, ce qui facilite considérablement les démarches liées aux versements.

Le principal objectif de cette mesure est simple : il s’agit d’adapter — en temps réel — le montant rétribué au Trésor Public compte tenu des ressources de chaque foyer, pour éviter les mauvaises surprises qui mettent parfois les ménages en difficulté.

Quelques inquiétudes face à cette nouveauté

Le prélèvement à la source n’est pas pour demain, mais il faut déjà y penser — et certains acteurs n’hésitent pas à exprimer leurs inquiétudes. Concrètement, le Medef insiste sur le poids administratif supplémentaire pour les services comptables des sociétés — tandis que les particuliers sont parfois peu enthousiastes à l’idée de transmettre leurs informations fiscales à l’employeur.

Pour prouver à chaque Français la fiabilité de cette réforme, Emmanuel Macron et son gouvernement envisagent une phase d’expérimentation durant laquelle des entreprises volontaires vont s’essayer au prélèvement à la source. Dans les mois à venir, tout va donc être mis en œuvre pour s’assurer que le dispositif est totalement opérationnel. Finalement, selon les informations du Ministère des Finances, l’imposition en 2018 pour les revenus de 2017 sera identique à l’année précédente, les changements intervenant une année plus tard.

Pourquoi ce recul ?

Beaucoup de Français se demandent pourquoi Emmanuel Macron semble reculer face à cette mesure fiscale phare. Dans les faits, cette décision relèverait surtout d’une problématique psychologique. En effet, en 2018, il prévoit de baisser les cotisations salariales, ce qui va impliquer une hausse directe du salaire net. Cette dernière serait beaucoup moins visible avec la mise en place, en simultané, du prélèvement à la source — d’où cette volonté d’étaler les modifications dans le temps !

Pour toute interrogation relative à votre imposition, vous pouvez facilement contacter les impôts en appelant le 118 811. Nous redirigerons votre communication vers le centre de l’administration fiscale et vous obtiendrez des réponses à toutes vos questions.